Qualys

Security CommunityLa communauté des experts sécuritéen savoir plus

SecurityVibesQualys Community

Left content

Les français râleurs (aussi) face au Cloud

auteur de l'article Jerome Saiz , dans la rubrique Conformité & Bonnes pratiques

Commentaires Commentaires fermés sur Les français râleurs (aussi) face au Cloud

L’institut Ponemon publie une étude mondiale sur l’usage du chiffrement des données sensibles par les utilisateurs de solutions dans le nuage. Au delà des résultats (instructifs, nous y reviendrons) le document offre aussi un éclairage intéressant sur la perception du Cloud et de la sécurité par les entreprises de différents pays.

Et sans surprise les français apparaissent comme les plus râleurs. Ils ont beau être ceux qui utilisent le moins de solutions Cloud, ils sont malgré tout ceux qui s’en plaignent le plus. Les entreprises françaises sont notamment les premières à estimer que le recours à des solutions de Cloud Computing réduirait leur niveau de sécurité.

Les français sont également les premiers à estimer que la sécurité des données dans le nuage relève de la seule responsabilité de leur fournisseur de service. Mais n’étant pas à une contradiction près, ils sont aussi ceux qui se moquent le plus de savoir ce que fait leur fournisseur pour assurer la sécurité de ces mêmes données.

Sans grande surprise non plus, les résultats allemands sont diamétralement opposés, dévoilant une adoption réfléchie et efficace du Cloud.

En chiffres, les entreprises françaises ne sont que 45% à reconnaître transférer des données sensibles ou confidentielles vers le Cloud, contre 56% pour l’Allemagne.

Les entreprises hexagonales estiment à 67% qu’une fois les données dans le nuage leur sécurité est l’affaire du seul fournisseur et non du client. Par comparaison la vision est plus mesurée aux Etats-Unis ou en Angleterre, avec les deux camps à part égales (entre 33 et 35% chacun environ).

Mais bien qu’elles laissent à leur fournisseur la responsabilité de leur sécurité, les entreprises françaises ne veulent pas être ennuyées par le détail des mesures mises en place. Elles sont ainsi 76% à revendiquer ne pas savoir ce qui se passe derrière les murs du datacenter de leur prestataire.
Pour être entièrement honnête cependant, la question ne semble pas intéresser grand monde puisque même chez le meilleur élève – les Etats-Unis – encore 54% des entreprises n’ont aucune idée des mesures de sécurité prises par leur fournisseur Cloud.

Enfin, à la question de savoir si le fait d’adopter des solutions dans le nuage a amélioré ou réduit leur niveau de sécurité, les français se montrent là encore les plus pessimistes : 50% des entreprises françaises considèrent que le Cloud a eu un impact négatif sur leur posture de sécurité (nous serions toutefois curieux de savoir comment elles calculent cette dernière). Dans la plupart des autres pays la part des mécontents se situe entre 33 et 39%, avec une pointe à 41% aux Etats-Unis. Globalement, les entreprises estiment donc que le Cloud ne réduit pas, ni améliore, leur sécurité.

De toutes les conclusions que l’on pourrait tirer des résultats de cette étude, l’image du français râleur et en crise d’adolescence face à l’irruption du Cloud Computing dans son quotidien est probablement la plus amusante… à défaut d’être surprenante !

L’étude de Ponemon, sponsorisée par Thalès, porte sur un échantillon français de 511 entreprises (sur 10 992 contactées). Les réponses sont des déclarations rapportées par les entreprises elles-même et non des observations indépendantes. 


Vous avez aimé cet article?

Cliquez sur le bouton J'AIME ou partagez le avec vos amis!

Notez L'article

Participez ou lancez la discussion!

Les commentaires sont fermés.

Catégories

Étiquettes

Archives

Ce site est une archive des messages à SecurityVibes de Septembre 2000 à Juillet 2014. S'il vous plaît visitez le Qualys Community pour les dernières nouvelles.