Qualys

Security CommunityLa communauté des experts sécuritéen savoir plus

SecurityVibesQualys Community

Left content

La France présente sa Réserve Citoyenne Cyberdéfense

auteur de l'article Jerome Saiz , dans la rubrique Cyber Pouvoirs

Drapeau français

Avec sa Réserve Citoyenne de Cyberdéfense la France fait un pas de plus en matière de partenariat public-privé dans le cyber. Bien qu’annoncé en septembre dernier ce réseau a été présenté aujourd’hui à la presse.

La Réserve Citoyenne de Cyberdéfense a été décidée dans la continuité du rapport du Sénateur Jean-Marie Bockel. Elle associe des bénévoles civils experts en SSI à des réservistes militaires et des organismes étatiques (Ministère de la Défense, ANSSI, Direction Générale de la Gendarmerie Nationale). Le réseau a pour objectif de « sensibiliser, éduquer, débattre, proposer, organiser et susciter des événements contribuant à faire de la cyberdéfense une priorité nationale« .

De tels partenariats, qui consistent à associer l’expertise et les ressources des secteurs privés et publics et leur conférer la légitimité de l’action gouvernementale, sont incontournables en matière de cyberdéfense. Les réseaux informatiques sont en effet largement contrôlés, opérés et sécurisés par le secteur privé mais des pans entiers du domaine public dépendent de leur solidité.

Les Etats-Unis, qui l’ont bien compris, s’y penchent depuis longtemps et ont fait de l’approche public-privé une priorité traduite notamment par une recommandation au plus haut niveau (Le chapitre 4 de la Cyberspace Policy Review de 2009 appelle à coordonner les réponses du gouvernement, du secteur privé et des alliés face à un cyber-incident significatif).

Certes la France n’était pas en reste avec notamment ses multiples chaires de Cyberdéfense (IHEDN, Coëtquidan…) ou encore son association des Réservistes du Chiffre (ARCSI). Mais la Réserve Citoyenne de Cyberdéfense marque une nouvelle étape.

D’abord parce qu’il s’agit de la première Réserve Citoyenne interarmes. Jusqu’à présent ces dernières étaient rattachées à une arme spécifique pour servir ses propres besoins. Cependant la nature du domaine cyber appelle une réponse transversale, dont acte.

Ensuite parce qu’il ne s’agit pas d’un énième groupe de réflexion sur la SSI. On pourrait le craindre, bien entendu. Mais les intentions sont ailleurs : la Réserve se veut opérationnelle (le jeu de mot était facile, ndlr) en ayant vocation à produire des outils concrets. Ainsi, le groupe de travail Élus & Journaliste s’attachera-t-il par exemple à produire, avec l’aide de la DICOD, des infographies sur des thèmes de cyberdéfense que la presse pourra exploiter librement. Ce même groupe a également vocation à rencontrer de manière individuelle des élus afin de les informer et les sensibiliser aux enjeux de cyberdéfense grâce à des experts réservistes.

La Réserve Citoyenne de Cyberdéfense est organisée en groupes de travail, sous la direction du contre-amiral Croustillière (Officier Général de Cyberdéfense) et d’un bureau composé d’un coordinateur national, de chargés de missions et de représentants étatiques (Ministère de la Défense, ANSSI, DGGN). Elle comprend à ce jour six groupes de travail :

  • Elus & journalistes (information à destination de la presse et rencontres avec des élus)
  • Jeunes & formation (cartographie des formations menant aux métiers de la sécurité informatique)
  • Think-tanks (cartographie des groupes de réflexion existants, concaténation de leurs production, état des lieux et propositions de synergies éventuelles)
  • PME / PMI (information à destination des petites et moyennes entreprises)
  • Grandes entreprises
  • RCC (réflexions sur l’action et le développement du réseau de Réserve Citoyenne de Cyberdéfense lui-même)

« Notre objectif n’est pas d’être un énième think-tank à l’échelle nationale. Il s’agit de répondre modestement aux interrogations des autorités militaires en établissant une doctrine d’application, des clés de compréhension, de livrer un ensemble de réflexions sur la cyberdéfense française, de sensibiliser les grandes entreprises impliquées dans la sécurité nationale et les PME stratégiques à ces questions. C’es essentiellement un travail de levée d’opinion auprès de l’ensemble de la société« , écrit Luc-François Salvador, le coordinateur national du réseau.

Ainsi, au delà de la mission d’information, si le terme de lobbying avait meilleure presse l’on pourrait presque qualifier les ambitions de la RCC de « lobbying d’Etat ». Pour une cause nationale, bien sûr !

Vous souhaitez rejoindre la Réserve ? « Les membres du réseau sont recrutés en fonction de leurs compétences et de leur motivation. Ils doivent être particulièrement sensibles aux enjeux de la cyberdéfense dans un ou plusieurs domaines particuliers (juridique, technique, académique, journalistique) et doivent témoigner de leur engagement citoyen et patriote. Les membres potentiels peuvent se porter candidats ou être approchés par la Réserve. Il appartient à l’autorité militaire de rendre un avis définitif« , conclue Luc-François Salvador.


Vous avez aimé cet article?

Cliquez sur le bouton J'AIME ou partagez le avec vos amis!

Notez L'article

Participez ou lancez la discussion!

3 réponses à La France présente sa Réserve Citoyenne Cyberdéfense

  1. K dit :

    Article très intéressant. Je n’ai qu’une question « Vers qui se retourner pour se porter ‘volontaire’ ? »

  2. Merci ! Vous pouvez nous écrire directement (lien vers notre page de contact en pied de page) et nous transmettrons.

  3. Thierry dit :

    Il faut juste préciser qu’il s’agit d’un réseau de réservistes comme l’a indiqué le contre-amiral Coustillière, il faut donc préalablement être réserviste de l’une des armées, terre, air, marine, gendarmerie. Il s’agit d’un engagement personnel, citoyen, pour renforcer le lien entre la nation et les forces armées. La réserve citoyenne est encadrée par des textes officiels: Arrêté du 10 mars 2008 relatif aux modalités d’accès à la réserve citoyenne NOR: DEFH0805412A

Outils gratuits

SSL Labs

SSL Labs

Testez votre implémentation de SSL.

Freescan

FreeScan

Scannez votre réseau pour détecter les vulnérabilités et les malwares.

BrowserCheck

BrowserCheck Business Edition

Evaluez la sécurité des navigateurs au sein de votre entreprise.

Malware Detection

Malware Detection

Scannez vos sites web pour détecter les malwares et les menaces web

Archives

Ce site est une archive des messages à SecurityVibes de Septembre 2000 à Juillet 2014. S'il vous plaît visitez le Qualys Community pour les dernières nouvelles.