Qualys

Security CommunityLa communauté des experts sécuritéen savoir plus

SecurityVibesQualys Community

Main Content

Left content

Assises et FIC : fusion à l’horizon 2015

auteur de l'article Jerome Saiz , dans la rubrique Carrière

assises_fic_fusion

Les deux principaux événements sécurité français seraient en passe de fusionner pour donner naissance au plus important rendez-vous SSI d’Europe.

Les Assises de la Sécurité, organisées chaque année à Monaco, et le FIC, à Lille, rassemblent à eux deux près de 5000 RSSI et professionnels de la sécurité des systèmes d’information. « Nous convoitons les mêmes budgets, chez les mêmes partenaires, et nous invitons les mêmes RSSI. Il nous a donc semblé logique de mutualiser nos coûts, qui sont malheureusement de plus en plus élevés chaque année. A partir de là, l’idée d’une fusion s’est alors imposée naturellement comme la seule alternative crédible. En mutualisant nos moyens logistiques et nos réseaux nous sommes en mesure de véritablement nous concentrer sur notre coeur de métier et, ensembles, d’être plus forts » , confirme une source proche du dossier.

Selon nos informations le projet serait déjà bien avancé : il aurait déjà un nom, et même un lieu.

Mais attention : il s’agit bien d’un tout nouvel événement et non de la continuité de l’un ou de l’autre. Les organisateurs semblent très à cheval sur la neutralité : hors de question que l’un ou l’autre ne soit privilégié au sein de cette nouvelle organisation.

Cette recherche d’équité se voit en particulier dans le nom choisi pour le nouvel événement : ce sera « Les AssFIC de la Fécurité » .

Pour les organisateurs, le défi était de continuer à capitaliser sur la notoriété des deux événements actuels sans pour autant mettre l’un ou l’autre en avant. « Nous avons donc décidé de donner trois lettres à chacun afin de n’avantager personne » , explique-t-on au sein du comité d’organisation. « Les réunions sont déjà assez tendues comme ça, ce n’est pas la peine d’en rajouter ! » , poursuit notre source.

Selon celle-ci, en effet, il demeurait en début de projet une certaine rémanence de la concurrence passée. Au point, d’ailleurs, de venir perturber les réunions de brainstorming du mardi matin à La Défense, là où le nouveau nom a été décidé.

Quant au terme surprenant de « Fécurité » , il semble être le produit d’un cabinet de consultants en création de noms. « La raison d’être de notre événement c’est le RSSI, c’est-à-dire le professionnel qui fait de la sécurité. Nous tenions à ce que cela soit parfaitement clair en entendant notre nom, même si ce doit être par un biais phonétique. Et puis, inventer nos propres mots nous semble une approche innovante et disruptive qui montre que ce nouvel événement ne craint personne » , explique un chef de projet au sein de la nouvelle organisation.

Il a été débattu de la pertinence d’inverser les trigrammes : l’événement se serait alors appelé Les FICAss de la Sécurité afin de véhiculer une notion d’efficacité business. « Mais DG Consultants a gagné le tirage aux dés et a choisi de placer ses trois lettres en premier » , explique un consultant manifestement peu convaincu par le nom choisi.

Autre point important de la négociation : le choix du lieu. Celui-ci témoigne là encore de la difficile recherche de neutralité entre les deux événements.

Lille et Monaco sont distants de 833 km à vol d’oiseau. Par souci d’équité il a été décidé de choisir un point situé à mi-chemin sur cette ligne droite, soit à environ 416km. Et c’est donc la bonne ville de Dole, dans le Jura, qui s’apprête à devenir dès 2015 la capitale de la cybersécurité française !

Evidemment, l’équité introduit de nouveaux défis. Notamment en matière de transport. Car si l’aéroport de Dole-Jura est bien desservi depuis Nice, les parisiens devront, eux, prendre le train à la gare de Paris-Bercy, changer à Laroche-Migennes pour Dijon, et de là prendre un TER pour rallier Dole. Au total 4h16 de trajet, le tout sans possibilité de réservation. « La marque de fabrique de nos événements est le networking. Et nous pensons que ces conditions de trajet mettront immédiatement les participants dans un véritable esprit de networking, que ce soit sur la plateforme bagages des TER ou sur les quais durant les correspondances » , justifie un membre de l’organisation. Autre intérêt : le billet ne coûte que 49€ (cela ne changera rien pour les Lillois, qui ont déjà l’habitude de passer par Paris pour se rendre n’importe où)

Qu’ils arrivent par les airs ou par le rail, une fois sur place c’est un nouveau monde qui attendra les participants, et une nouvelle organisation. Dole, en effet, est bordée par la forêt de Chaux, le plus grand massif de feuillus (et notamment de chênes) en France, qui s’étend sur plus de vingt mille hectares. Les organisateurs ont choisi de bâtir ce nouvel événement autour de la forêt en tirant partie des nombreuses petites agglomérations qui la bordent. « Nous sommes particulièrement attachés à ce format innovant. Placée au centre du dispositif la forêt agira comme un Cloud végétal dont les nombreuses ramifications relieront les différentes agglomérations situées en bordure, dans lesquelles se dérouleront les ateliers. En plus d’être très agréable, c’est un symbole particulièrement fort pour des professionnels de la IT ! Ainsi en traversant la forêt pour se rendre à leurs ateliers, les participants marcheront dans le Cloud ! » , lance l’un des organisateurs.

De nombreuses petites villes et villages bordant la forêt seront ainsi mis à contribution pour accueillir les différents ateliers (voir la carte ci-dessous).

Ainsi le village de La Vieille-Loye, situé dans une clairière de la forêt, accueillera tous les ateliers juridiques. D’ici l’année prochaine les chemins cantonaux auront même été aménagés pour accueillir le trafic des talons de 12 centimètres, manifestement plus répandus au sein de la population juridique que parmi les RSSI (une certification du tracé est d’ailleurs en cours par les équipes Louboutin)

Les ateliers consacrés à protection contre les actions d’influence, l’ingénierie sociale et les relations tarifées (dont la bonne vieille attaque dite de l’Hirondelle du KGB) auront lieu quant à eux dans le village de Saint-Vit, toujours en bordure de forêt.

Enfin, les sessions consacrées aux interceptions numériques et autres écoutes légales auront lieu dans le village de Mouchard, situé au sud-est de la forêt.

Côté hébergement, les participants venus de la région parisienne seront logés dans la ville de Damparis, afin de ne pas être trop dépaysés. Les VIP seront quant à eux hébergés dans le très pittoresque, et historique, campement forestier des « Cabanes 14 » , où ils vivront une expérience unique durant laquelle ils pourront apprendre à faire cuire leur pain dans un four en terre avant de partir à leurs conférences.

Tous ces ateliers seront connectés à travers la forêt et ses 350 chemins. Le bois jouera ainsi parfaitement son rôle hub végétal, voire de Cloud Green. Une flotte de quads sera mise à la disposition des participants afin de se déplacer de manière ludique autant qu’efficace entre chaque atelier.

La connectivité WiFi de l’événement devrait être assurée par les municipalités concernées durant les conférences, et au coeur de la forêt par le déploiement d’un ballon à hélium au dessus de la canopée (projet Loon de Google), voire d’un drone à énergie solaire (le projet de rachat de Titan Aerospace par Facebook pourrait accélérer le déploiement de cette technologie dont les AssFIC de la Fécurité 2015 seraient alors l’un des tous premiers utilisateurs).

De nombreux détails de ce nouvel événement demeurent évidemment confidentiels, mais selon une source proche du dossier le voile pourrait être levé à Monaco en octobre prochain à l’occasion des Assises de la Sécurité. Pour l’occasion, Gérard Rio, fondateur des Assises, devrait intervenir en conférence plénière vêtu d’un jeans et d’un pull à col roulé noir, et s’inspirer du « One more thing… » emblématique de Steve Jobs.

En attendant la confirmation officielle du nouvel événement nous nous sommes procurés, grâce à un contact privilégié au sein de l’organisation, le plan d’implantation des AssFIC de la Fécurité 2015 (ci-dessous, cliquez pour agrandir) ainsi qu’une ébauche de programme complet des conférences.

Le plan d'implantation confidentiel du nouvel événement

Le plan d’implantation confidentiel du nouvel événement

Plus d’information :
 Téléchargez le projet de programme des conférence complet (confidentiel)

Remerciement à Aurélien Cabezon pour l’illustration originale de cet article.

 

Vous avez aimé cet article?

Cliquez sur le bouton J'AIME ou partagez le avec vos amis!

Notez L'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
5 avis - 4,20 / 5

Participez ou lancez la discussion!

  • EDu

    T’as oublié la partie restauration

  • Stephane Joguet

    Enfin une information de première bourre !
    En cette journée bien particulière je suis heureux de constater que l’on peut encore écrire des articles aussi bien documentés.
    Merci à toute l’équipe !

  • poisson

    Comment faire pour une biere des 3 brasseurs ?

  • hervé

    Très bel article sur les futures assFIC, digne de figurer à la une du gorafi ! Merci encore Jérôme pour ce moment de détente.

Right content

En bref

Newsletter gratuite

Suivez-nous…

Outils gratuits

SSL Labs

SSL Labs

Testez votre implémentation de SSL.


Freescan

FreeScan

Scannez votre réseau pour détecter les vulnérabilités et les malwares.


BrowserCheck

BrowserCheck Business Edition

Evaluez la sécurité des navigateurs au sein de votre entreprise.


Malware Detection

Malware Detection

Scannez vos sites web pour détecter les malwares et les menaces web